1 2 LES AGES DE L'HOMME Synthese Index Le Contact
Tout participant à l'enrichissement chrétien de cette preuve flagrante de l'Astrologie au Conditionnel peut me contacter

Graphique Lune Mercure Vénus Soli-Terre Mars Jupiter

Reprenant celle de képler en la corrigeant avec les données astronomiques contemporaines, la Théorie des Ages du COMAC révèle l'identité quasi-parfaite entre les cycles héliocentriques des planètes et les stades psychologiques mis en évidence par les Psychogénéticiens, tels Piaget, Wallon, Spitz etc. Des carrefours existent aussi avec la Psychanalyse "orthodoxe", mais son symbolisme hyperbiologique, subjectif et envahissant, finit par alièner tout contact signifiant avec le réel astronomique.

S'il ne fallait qu'une seule preuve de la valeur de l'astrologie au conditionnel, nous pourrions prendre la théorie des âges comme pièce maîtresse de son incontournable réalité.
Malheureusement, les observations des psychologues de tous poils sur l'enfant, l'adolescent, l'adulte et le vieillard, sont trop souvent dénuées de toutes considérations spirituelles. Voire, dans leur fond comme dans leur forme, parfois anti-chrétiennes au possible...
Serait-ce là une des grandes causes du "matérialisme moderne" ou bien l'une de ses innombrables conséquences ?

Quoiqu'il en soit, nous devons reporter à d'autres travaux ultérieurs le développement chrétien des stades planétaires : de profondes observations complémentaires sur la vie en Christ, de la naissance à la mort (et après), sont indispensables à la poursuite de ces recherches.

Les citations ci-dessous sont extraites d'un livre de Richard Pellard.

Commençant par le cycle le plus court (Lune), chaque stade planétaire va dans l'ordre croissant jusqu'au plus lent (Pluton), avec des demi-cycles pour Jupiter, Saturne et Uranus.
Tout cycle débute lorsque le précédent est achevé (loi naturelle de l'évolution).

Lune : 0 à 1 mois.

Mercure : 1 à 3 mois.

Vénus : 3 à 7,5 mois.

Soleil ou Terre : 7,5 mois à 1 an.

Mars : 1 à 2 ans.

Jupiter : 2 à 12 ans. (Demi-cycle de 2 à 6 ans, puis de 6 à 12 ans).

Saturne : 12 à 30 ans. (Demi-cycle de 12 à 15 ans, puis de 15 à 30 ans).

Uranus : 30 à 84 ans. (Demi-cycle de 30 à 42 ans, puis de 42 à 84 ans).

Neptune : de 84 à 165 ans.

Pluton : de 165 à 249 ans.


L'Enfance de 0 à 3 ans
De 0 à 3 Ans


PRIME ENFANCE : La première année de la vie

De la naissance au 1er mois : période lunaire
Le petit d'homme vient au monde, fragile et dépendant. Ses conduites sont automatiques et visent essentiellement à satisfaire ses besoins élémentaires, vitaux : manger, dormir. Il crie, il pleure, salit ses couches et ne saurait se passer de sa mère qui lui assure protection, chaleur et nourriture. Il est content quand on le berce, a besoin de contact. Ses activités sont on ne peut plus anarchiques et rudimentaires. Son Moi n'existe encore qu'à l'état virtuel : il est pure réceptivité passive au monde qui l'environne.
En astrologie conditionaliste, la fonction lunaire représente ce qu'il y a de vulnérable, de dépendant, de réceptif dans l'être. Elle est en relation avec nos comportements à l'égard des nécessités premières et vitales (nourriture, sécurité, vie quotidienne, sommeil), avec ce qu'il y a de plus naturel, de moins culturel en nous. C'est un facteur de plasticité psychique, d'homogénéité primaire mais aussi d'autisme, d'anarchie, de parasitisme.

- Il y aurait déjà beaucoup à dire sur l'apparent anarchisme des comportements du nourrisson : de récentes études démontrent la superficialité d'un tel jugement. Nous verrons cela plus tard... -


Du 1er au 3 ème mois : période mercurienne
Notre bébé est un peu moins anarchique et impulsif. Il se met à réagir plus sélectivement au monde qui l'entoure et aux êtres qui le peuplent. Il gazouille, suit des yeux les objets en mouvement, rit et suce son pouce. Ses mouvements sont mieux coordonnés, il devient sociable sans a Driori, Drend Dlaisir à entendre et à être entendu. Ce n'est plus la perception globale et indifférenciée du premier mois: il distingue les visages et leur sourit.
En astrologie conditionaliste, la fonction mercurienne représente un certain type de sociabilité "sauvage" et superficielle, basée avant tout sur le jeu des sympathies épidermiques. Elle est en relation avec la curiosité, I'ouverture primordiale à l'inconnu, le goût de l'imitation. C'est un facteur d'approche, de communication indifférenciée, directement liée à une affectivité dépendante, fluctuante, difficilement saisissable; par Mercure on prend contact, on s'informe, mais sans chercher à créer des liens profonds et persévérant.
Du 3 ème au 7 ème mois : période vénusienne
L'enfant commence à manipuler d'autres objets que son propre corps. Sa vision devenant meilleure, il coordonne de mieux en mieux ses mouvements. Son affectivité devient sélective; il réserve ses sourires et son amabilité à ceux qui lui plaisent, c'est-à-dire son entourage le plus proche et le plus constant. Il est hypersensible aux sons, aux formes, aux couleurs, et sa sensorialité se développe (il tète parfois par plaisir, et non seulement parce qu'il a faim). Il émet des signaux volontaires (sourires, pleurs) pour manifester ses désirs et besoins, prend de petites habitudes et commence à se méfier de l'inconnu.
En astrologie conditionaliste, la fonction vénusienne représente les relations privilégiées naissant d'émotions fortes et nécessitant la présence concrète et palpable de l'objet des affections; on pourrait l'appeler "fonction du désir"; elle est également en rapport avec la perception esthétique, le goût des formes, des sons et des couleurs. Elle permet de connaître les êtres et les objets par les plaisirs/douleurs, joies/peines, satisfactions/frustrations qu'ils sont susceptibles d'amener.
Du 7 ème au 12 ème mois: période solaire
L'enfant apprend à se tenir debout, et commence à comprendre un peu ce qui se passe autour de lui. Il s'efforce d'appliquer ce qu'on lui a appris et cherche en permanence à attirer l'attention sur lui-même, à être le centre de mire de son environnement humain : il affirme ainsi son individualité toute neuve. Les premières conduites intentionnelles apparaissent : I'enfant se donne des objectifs simples à atteindre. Il est sensibilisé à la culture véhiculée par son milieu par le biais des récompenses et punitions et fait connaissance avec les lois, règles et modèles à suivre pour se faire bien voir et bien accepter. Prenant conscience du rôle qui est le sien, il se met à articuler quelques syllables élémentaires.
En astrologie conditionaliste, la fonction solaire représente la conscience d'être un individu et les modèles de conduite sociale qu'il faut adopter et intégrer pour être reconnu. Elle est en relation avec les buts, schémas et objectifs qui permettent de s'orienter clairement, avec la quête d'exemplarité et le sentiment de se croire unique. Elle permet d'assimiler les schèmes culturels propres au contexte, quitte à y perdre beaucoup de naturel et de spontanéité.
ENFANCE : La marche vers la socialité

du 12 ème mois à deux ans : période marsienne
L'enfant se met à trotter et à explorer le monde qui l'environne. Il découvre et expérimente les objets, s'aperçoit qu'ils peuvent lui résister. Idem pour les relations humaines : premiers rapports de force, colères et jets de cube et autres objets contondants. Le contrôle sphinctérien apparaît: I'enfant apprend à maîtriser son corps. L'hyperactivité prédomine : pas question de rester sans rien faire. Premières relations de causalité simple, en relation avec les dangers et douleurs de l'expérimentation concrète. L'enfant apprend à se connaître dans la confrontation à l'univers extérieur: il n'est plus le centre du monde, comme au stade précédent.
En astrologie conditionaliste, la fonction marsienne représente le sens de l'expérimentation, le goût des confrontations, I'aptitude à explorer le monde extérieur. Elle est en relation avec l'action pure, le besoin de se mesurer à des obstacles concrets, de vivre au présent des émotions et sensations fortes, voire dangereuses. Elle permet l'affirmation personnelle, I'activité autonome, et se manifeste positivement par les qualités de réalisme, de discipline et de constructivité, négativement par la révolte, la violence, le goût des activités destructrices.
De 2 à 12 ans : période jupitérienne

A partir de Jupiter, nous entrons dans le domaine des planètes lentes. Il y a donc lieu de considérer au moins les demi-cycles de chaque révolution sidérale.

de 2 à 6 ans :

L'enfant apprend à maîtriser son langage : il passe du stade du "parlotteur" marsien à celui du "verbalisateur". Il discipline son activité et éprouve le besoin de s'insérer dans un groupe structuré pour y légitimer ses actes. Le "moi-je" fait son apparition : égocentrisme, subjectivisme. Devenant capable de formuler certains concepts simples, il peut communiquer ses expériences et expliquer ses comportements. Apparition de notions rudimentaires d'éthique ou de morale. Besoin de logique et de finalité : "dis maman pourquoi...". Scolarisation : prise de conscience de la place dans un groupe extra-familial.
de 7 à 12 ans :
La sociabilité s'installe et se sophistique. Les échanges étant de plus en plus légalisés et codifiés, les jeux de groupe deviennent possibles sur la base d'une "saine" compétition respectant les règles instituées. Premières motivations personnelles, projets de carrière (préférence pour les métiers très représentatifs et uniformisés : pompiers, cuisiniers ou militaires). Acquisition de l'autonomie, de la confiance en soi; souci de coopération, quête de responsabilité et de pouvoir justifiés par l'efficience concrète. Besoin d'actes triomphants, exigence d'ordre et de logique, bon sens.
En astrologie conditionaliste, la fonction jupitérienne représente la régulation des pulsions instinctives nécessaire à l'intégration sociale, le besoin d'orienter son activité d'une manière efficiente et gratifiante, I'aptitude à négocier et se négocier à l'intérieur d'un groupe. Bien intégrée, elle permet la confiance en soi, un pragmatisme de bon aloi, le goût de la réussite basé sur l'efficience concrète, donne le sens de la logique et de l'organisation. Mal intégrée, elle peut être mise en rapport avec l'inflation d'un "moi d'abord " triomphant et rend subjectif, verbeux et vaniteux. Positivement ou négativement vécue, elle est de toute façon un facteur de socialisation des relations interpersonnelles.

Haut Graphique Lune Mercure Vénus Soli-Terre Mars Jupiter

Synthese Index Le Contact 1 2