LE TROPISME DU CONTACT Les AGES Index Types d'Ames

Gestaltisme Spirituel Naturel Les Maisons GeoTropisme Hélio

Le "Processus de Contact-Retrait" est issu de la Gestalt Théorie ou Phénoménologie ou théorie de la forme. Ce courant philosophique allemand des années 30 (fondateurs Kolher et Kofka), a une influence mondiale sur de nombreux secteurs de la psychologie et se démarque aussi bien de la réflexologie que de la psychanalyse par l'importance accordée aux formes dans la gestion de notre espace psychologique, ici et maintenant.
Les gestaltistes ont été amenés à formaliser le cycle des échanges entre le Sujet et son environnement, à partir de leur expérience de thérapeutes.
Ils ont donc définis un "processus de contact" par différentes phases d'approche et d'éloignement entre le Sujet et l'Objet de son investissement libidinal dans la Relation, ainsi que la dynamique de croissance qu'elle implique pour le sujet.
Lorsque ce processus est interrompu (gestalt inachevée) pendant l'enfance, cela est source de nombreux traumatismes qui peuvent perdurer toute l'existence, sauf si l'on réactualise cette fameuse gestalt (indiquée par les aspects natals, ce qu'ils ignorent...) et que l'on arrive cette fois-ci à la vivre jusqu'au bout.

Le "Contact" fut introduit en Astrologie Conditionnelle par René Colucci, Gestalt-thérapeute marseillais, cousin de Coluche. Il a choisi la division dynamique en quatre phases (bien que les praticiens ne soient toujours pas d'accord entre eux sur le nombre de phases), qu'il a appliquée aux Hémisphères et aux quadrans de la sphère locale, bases astronomiques des fameuses "Maisons Astrologiques" et lieux de nombreux contre-sens :

1 : Le Pré-Contact (maisons 1, 2, 3)

Mobilisation du potentiel personnel, développement des besoins et valeurs propres, innéité du Sujet.
Préparation au contact.

2 : La Mise en Contact (maisons 4, 5, 6)

Localisation et repèrage par ressemblance et choix sélectif de l'objet à vivre, découverte de l'autre, approche symbiotique.
Orientation dans le contact.

3 : Le Plein-Contact (maisons 7, 8, 9)

Transformation par la rencontre fusionnelle avec l'objet, pénétration des barrières biologiques, psychologiques, sociales et spirituelles, différence et ipséité du sujet.
Consommation du contact.

4 : Le Post-Contact (maisons 10, 11, 12)

Retrait du contact, séparation salutaire, digestion de l'expérience, résultats et conséquences, finalité.
Conclusion du contact.

Bien sûr, les gestaltistes ont d'abord identifié la pathologie et ensuite proposèrent une définition saine du processus comme moyen de guérison...

Mais l'absence caractérisée d'Intégration, aussi bien dans les termes et dans les faits que dans l'Esprit, a fait que nous sommes loin de partager tous les postulats de ces psychologues dynamiques, car ils nous semblent bien trop réducteurs de l'intégrale réalité de l'Homme à Dieu, en passant par le ciel sur la terre.
Néanmoins nous avons conservé le principe d'un processus vivant relationnel, structuré en quatre phases évolutives et pouvant exprimer aussi bien un aspect de notre relation à Dieu que décrire celles des planètes avec le Soleil.
En effet, si nous remplaçons "l'objet libidinal" des psy par DIEU, l'unique objet nécessaire de la tradition carmélitaine, c'est une grande part du cheminement spirituel traditionnel qui se trouve résumé :

Pré-contact : Métanoïa
Conversion, retournement de l'âme sous l'action de la Grâce. Tout le chemin reste à parcourir...

Mise en contact : Catharsis
Purification, mortification des passions et du désir.

Plein-contact : Apatheïa
Apaisement, contentement de l'âme purifiée, en état de virginité et de passivité parfaites pour recevoir le Fiat Lux dans la rencontre avec le Christ.

Post-contact : Théôsis
Illumination, divinisation de l'âme entièrement dépouillée d'elle-même car transformée par la vie unitive en Dieu.

Encore dans le domaine spirituel, proprement catholique, signalons les 4 étapes traditionnelles :

1. Conception
2. Naissance
3. Baptême
4. Communion

Nous avons aussi trouvé de nombreux exemples de ce processus à l'oeuvre dans la nature et les cultures :

les 4 phases du cycle menstruel
les 4 phases de la réplication cellulaire chromosomique
les 4 phases de la mitose et de la meîose
les 4 phases du contact synaptique
les 4 phases du contact sensoriel
les 4 moments de l'embryogenèse du système nerveux
les 4 temps du moteur à explosion
les 4 étapes du lancement (direct ou indirect) des satellites
les 4 phases de la production industrielle
les 4 temps de la formation du cosmos
les 4 règnes de la Création : Minéral, Végétal, Animal et Humain
les 4 étapes de la pensée créatrice
les 4 grandes étapes de la vie (enfance, adolescence, adulte, vieillard)
etc.
Plus proche de nos préoccupations, le quadruple mouvement des planètes, contenus dans un seul et même déplacement, a fortement retenu notre attention :
1. La Rotation (mouvement axial sur elle-même).
2. La Distance au Centre (mouvement linéaire d'approche/éloignement du Centre d'attraction).
3. La révolution sidérale (mouvement circulaire orbital autour de ce Centre).
4. L'équilibre du Balancier (mouvement "vertical" par rapport au plan de référence du Centre).
Comme vous ne le savez peut-être pas, les astrologues les plus acharnés contre l'astronomie (70 % !) tiennent exclusivement à une astrologie d'un seul mouvement : celui de la révolution sidérale...
Heureusement que le réel et son Créateur ne s'en laissent pas compter aussi facilement !

Mais revenons à la Domification "traditionnelle" qui, selon toute vraisemblance, a un lien avec le Contact.
Les maisons astrologiques sont nées du découpage spatio-temporel de la sphère locale projetée sur l'écliptique, en général seul référentiel d'observation des astrologues :

Maisons
Représentation des Maisons sur l'Ecliptique

Il faut signaler que la plus grande confusion règne là encore en astrologie : près d'une quinzaine de systèmes de domifications se disputent la prééminence, et je ne les connais certainement pas tous !
Signalons les quatre méthodes principales, du nom de leurs auteurs ou de la technique utilisée :

La méthode Campanus
La méthode Régiomontanus
La méthode Placidus
Le Modus équalis (Diviser chaque quadran en 3 parties égales)
Les divergences portent sur les paramètres astronomiques : l'espace ou le temps ?
Les Angles (Horizon et Méridien) ne varient pas dans les 4 systèmes cités, seules les maisons intermédiaires ne sont pas les mêmes d'une méthode à l'autre... Ce qui n'est pas si grave, après tout.

Plus important me paraît le problème de leurs significations, toutes plus subjectives les unes que les autres, au gré des observations personnelles de l'astrologue.
Elles sont très souvent calquées par analogie sur les signes :
Bélier = maison 1, Taureau = 2, Gémeaux = 3 etc.
Comme cela, pas de trop grosses difficultés pour signifier ce que la tradition (??) affirme être le domaine d'application des effets planétaires, tout en les mélangeant avec les signes !

Avec le processus de contact, nous proposons un autre modèle d'interprétation, dont la fécondité ne cesse de porter du fruit.

l'ordre des maisons suit le mouvement réel de la terre et non le mouvement apparent.
Première bonne piste.
Ensuite, une autre constation qui découle de la précédente :
l'ascendant s'alignera sur toutes les planètes lors des 24 h de notre première journée sur la terre.
Second indice.
Enfin, toutes les planètes auront été dans les 12 maisons durant ces 24 premières heures :
C'est donc la rotation terrestre qui est la clé des maisons, et non les signes !
La réflexion des "anciens" qui attribuaient aux maisons le sens de secteurs terrestres d'application n'est pas dénuée de tout fondement astronomique.
Seulement, il restait à trouver le lien, la relation requise, nécessaire à l'observation et à la compréhension de leurs effets, et par conséquent de leur relativisation.

C'est la notion d'Empreinte, très proche du Contact, qui nous permet de penser que les maisons pré-orientent le sujet dans sa capacité de contact avec l'environnement.
Konrad Lorenz a démontré la puissance de la première empreinte de la naissance, ce qui est le sens profond du mot inné : pendant ou dès la naissance.
Le Contact, significateur des échanges de la sphère locale du Sujet en Relation (la domification), produit donc une sorte de Tropisme Géo- Rotationnel dû à l'empreinte du premier tour de terre que vit le nourrisson.
C'est la marque même d'une orientation particulière que l'on déchiffre lors de l'interprétation : selon les positions planétaires natales, on verra comment est polarisée la personne dans les phases de contact, c'est à dire comment elle est prédisposée à contacter son environnement.

Mais le processus ne s'arrête pas à la sphère locale, qui n'indique qu'une orientation privilégiée du Sujet : en héliocentrisme, les contacts planétaires induisent des significations très différentes.
C'est beaucoup plus de l'orientation de l'âme naturelle (sa partie sensitive) dont il s'agit et en associant les phases de Contact avec la Hiérarchie des niveaux planétaires, nous pouvons sonder quelques interrogations :

Comment cette âme est-elle potentiellement tournée dans son contact avec Dieu ?

Dans l'ordre de la nature, qu'est-ce qui empêche ou favorise sa sanctification ?

Quels types d'épreuves pour quelle spiritualité ?

Quel Héros à vivre ou à relativiser et quelle Ombre à écarter ou à intégrer, pour se dépasser en se donnant afin d'accueillir, aimer, servir et connaître notre Seigneur Bien-aimé ?

Autant de questions passionnantes pour les chercheurs de vérité que Dieu appelle à suivre Jésus-Christ en ce sentier de l'éternel Amour.

Il s'ensuit que l'interprétation se base donc sur l'astrologie conditionnelle, entièrement réorganisée par nos soins, et augmentée de l'immense richesse multimillénaire des penseurs judéochrétiens et des Docteurs de l'Eglise, afin de prolonger ses bases sérieuses et solides jusqu'au sommet d'Amour et d'Humanité de Jésus-Christ, selon Sa Volonté.

HAUT Gestaltisme Spirituel Naturel Les Maisons GeoTropisme Hélio

Les AGES Index Types d'Ames