PRESENTATION
TopoCentre EquatoCentre GeoCentre HelioCentre
Tableau Index Signaux

.
Bref historique

La méthode du SoriAstres se base sur l'observation rigoureusement ordonnée des positions planétaires dans les quatre systèmes de coordonnées astronomiques les plus courants, en distinguant les Centres, les Plans et les Axes Constitutifs.
Sa rigueur, son originalité et sa "transcendance", novatrices en ce domaine, viennent du fait d'avoir su les qualifier à l'aide du S.O.R.I dans l'espace du système solaire par l'emboitement "en poupées gigognes" des systèmes de coordonnées.
Du Sujet à l'Intégration, du Local à l'Héliocentre, c'est le couplage fondamental du SoriAstres.
Le SORI est l'acronyme de quatre plans de référence déduits, à l'origine, des significations traditionnelles des maisons astrologiques par J-P Nicola.
Mais jusqu'ici ses significations restaient "intellectuelles" par manque de fondements réalistes.
Nous verrons combien sa réalité spatiale, révélée par le SoriAstres, induit encore d'autres perspectives inexplorées.

.
Le SORI

Le plan du SUJET

Celui de notre point de vue, au premier comme au second degré... Fief des psychologues de tous bords et centre nombriliste du milieu astrologique, ce référentiel est aussi le terreau de l'Artiste.
Avec le Topocentre, ce Référentiel trouve un lieu : chacun tient de son "coin", même mobile, plus qu'il ne le pense...
Son immense richesse dans sa très grande pauvreté en fait l'enjeu véritable de tous les Pouvoirs de ce monde et de l'au-delà !
Le plan de l'OBJET
Indépendant de notre point de vue subjectif, ce qui est "en soi", "par soi" et que les Sciences tentent de formaliser en réduisant au maximum les altérations subjectives, du moins en théorie... Car cela nous est-il vraiment possible à 100% ?
Il est certain que l'Objet préexiste au Sujet, l'univers fut créé avant nous.
Mais sans Sujet pour témoigner du réel et de son Créateur, nous ne saurions absolument rien d'eux.
Dieu ne s'est point contenté de rester seul devant le spectacle de sa création : il lui fallût des acteurs dignes de LUI...
Le plan de la RELATION
Rapports des duo-duels précédents, c'est un rapport de rapports où le Temps fait son entrée en scène.
Ses enjeux et ses Pouvoirs sont en Sciences, en Politique, en Sociologie, en Économie, en Histoire et parfois en "Religion", l'objet de la volonté de puissance et de la domination du "monde" par les Institutions sociales et les Sujets qui les composent.
La Relation d'AMOUR, fondement de la Sainte Trinité, reste le seul Salut vraiment efficace dans cette arène sanglante qu'est ce référentiel.
De tout notre coeur Merci, Jésus !
Le plan de l'INTEGRATION
Le plus grand de tous, la somme (et plus que la somme) des trois précédents.
A la fois Source et Finalité, sa téléologie ouvre toutes les perspectives de la Divine Liberté.
Le risque majeur qu'elle exige est appellé "Saut de l'Intégration" en raison de la distance à franchir par rapport à nos égocentriques et grégaires sécurisations, fruits du péché originel.
En conséquence, il est souvent celui des plus grandes erreurs et folies humaines.
Les intégrations ratées, c'est à dire sans Dieu, sont le "péché du monde", qui mène tout droit à la désintégration mortifère, but du démon. Seul le Christ a vaincu la mort...
A l'évidence, la plus grande et la plus belle intégration possible ne peut être qu'en DIEU.
Sinon, gare à la casse !
Les Référentiels astronomiques du SORI

Aprè ces quelques rappels sur le SORI, voyons de plus près les plans astronomiques.
Sachez qu'il existe de nombreux systèmes de coordonnées, pour d'autres usages (coordonnées cartésiennes, horaires, polaires, héliographiques, sphériques, galactiques), mais ce n'est pas sans bonnes raisons que nous avons relié ces 4 systèmes suivants aux 4 plans du S.O.R.I. :

Le Référentiel LOCALTopocentre

Les coordonnées topocentriques, locales ou horizontales (référentiel Sujet), où la répartition des directions planétaires est observée depuis le centre de la sphère locale du lieu exact de la naissance ( topos = lieu en grec).
Ses paramètres sont l'Azimut (Sud-Nord et Est-Ouest, du champ azimutal terrestre), et la Hauteur diurne ou nocturne des planètes, en rapport avec l'horizon astronomique du lieu.
L'atout maître de ce référentiel est d'être absolument précis sur les levers, les couchers et les culminations des astres.
Une particularité, par rapport aux autres, concerne son effet loupe : les amas de planètes s'écartent lorsqu'ils sont groupés ailleurs ou inversement, se regroupent s'ils sont larges dans les autres référentiels, surtout dans les latitudes tropicales.
Cet effet loupe agit aussi sur les autres aspects, et il est fréquent que des carrés en géo soient des trigones en topo ou inversement...
C'est le propre du local : les configurations ainsi formées ne sont ni plus justes, ni plus fausses que dans les autres référentiels.
Seulement, elles ne s'interprètent pas du tout de la même façon : la conséquence de "l'effet loupe du Sujet" explique bien des "loupés", dûs parfois à notre trop grande subjectivité...

EquatocentreLe Référentiel GEO-EQUATORIAL

Les coordonnées géoéquatoriales (Référentiel Objet), où la direction des planètes est vue cette fois depuis le centre terrestre uniquement.
La sphère céleste équatoriale est une simple projection, dans le ciel, de la sphère terrestre considérablement agrandie : l'équateur et les pôles nord-sud célestes sont en prolongement des terrestres.
Ses paramètres : l'Ascension Droite (ou longitude équatoriale) et la Déclinaison (ou latitude équatoriale).
La singularité du système équatorial réside dans son universalité et sa relative simplicité : il est valable pour toute la terre ! C'est sans doute pour cela qu'il est si prisé des astronomes...
Rappelons que l'axe des pôles de la terre est inclinée actuellement de 23°44,par rapport au plan de l'écliptique.
Un trait spécifique, dû à l'inclinaison de l'axe des pôles, est la découverte de l'induction objective : la position du Soleil, aux débuts ou aux fins des signes équatoriaux de milieux de saisons (Taureau, Lion, Scorpion, Verseau), change de quelques degrés par rapport aux signes géoécliptiques (2°).
Il en résulte que tel qui se croyait "début Taureau" est un bélier équatorial ! Une "fin Lion" se retrouve Vierge... idem pour les autres.

Le Référentiel GEO-ECLIPTIQUEGeocentre

Les coordonnées topogéoécliptiques (référentiel Relation), étaient jusque là le thème des astrologues où, vue de la terre, la sphère locale est projetée dans le plan de l'écliptique, qui n'est autre que le plan de l'orbite terrestre autour du soleil.
C'est certainement cette très mauvaise raison qui fait son indifférence dans le milieu astronomique... Le Bureau des Longitudes français, par exemple, n'en parle pas sur le Minitel... Alors que la trajectoire orbitale décrit pourtant bien l'histoire de la relation gravitationnelle d'un corps planétaire autour de son centre d'attraction ...
Longitude et Latitude écliptiques sont ses paramètres, auxquels il faut rajouter, puisque nous projetons la sphère locale sur ce Plan, l'Horizon et le Méridien (avec leur "Angularité" qui n'est autre qu'un alignement directionnel avec les axes constitutifs de la sphère locale ).
Est-ce cette projection du local sur l'écliptique qui rend tellement sceptiques les astronomes, pourtant habitués aux artifices mathématiques et aux symboles fictifs de leurs postulats ?
Mais quand on veut noyer son chat, on dit qu'il a la rage...
Le thème astral classique possède donc DEUX centres et DEUX plans astronomiques réunis dans le même référentiel d'observation qui, de fait, est bien celui de la Relation...
Cela suggère déjà l'ambiance duelliste régnante dans le milieu astrologique, comme d'ailleurs dans le "monde", et donne un avant goût des cercles vicieux inflationnistes de ce référentiel.

HeliocentreLe Référentiel HELIO-ECLIPTIQUE

Les coordonnées héliocentriques (référentiel Intégration) sont celles qui nous permettent d'observer la position des planètes depuis le centre du soleil (hélios = soleil, en grec).
Le plan de l'écliptique est celui du contact entre toutes les orbites des planètes du système solaire, en plus d'être celui où se déroulent les éclipses...
Paramètres : Longitude et Latitude hélioécliptiques, auxquels nous ajoutons, pour la première fois en astrologie, les Rayons Vecteurs héliocentriques (ou distances des planètes au soleil), permettant la mesure de l'influence gravitationnelle relative des planètes (IG = masse sur rayon vecteur au carré, en formule très simplifiée).

L'héliocentrisme fait apparaître le "système Terre-Lune", à l'opposé (180°) de la position du soleil géocentrique ! Sans oublier les modifications importantes de la longitude écliptique des planètes rapides (Mercure, Vénus et Mars) et celles, moindre, des moyennes. Mêmes les planètes lentes voient leurs longitudes changer (de 1 à 7°). Utile pour la précision de celles qui sont en début ou en fin de Signes écliptiques...
N'oublions pas que les coordonnées héliocentriques sont la base des calculs astronomiques pour tous les autres référentiels : c'est parfaitement évident dans la réalisation des logiciels astronomiques, oû les équations de conversions d'un système de coordonnées à un autre, se fondent d'abord sur les calculs héliocentriques.
La lune n'a pas exactement les mêmes longitudes et latitudes héliocentriques que la terre, suivant les phases du rapport soli-lunaire, variant parfois jusqu'à 0,5° de différence. Seules les éclipses totales sont des alignements parfaits.
En plus des intercycles des planètes lentes, le déplacement multimillénaire de l'axe des absides et des noeuds planétaires (voir Spire absidiale), introduit une autre dimension en astrologie mondiale, importante pour l'Histoire Sainte...

Posant de considérables et insolubles problèmes d'interprétation aux astrologues-sans-Dieu, la Terre prend toute sa signification astrologique lorsqu'on se tourne vers le Christ : il a réalisé, et réalise encore pour nous, le modèle parfait de l'Homme intégral.
Entre autre, celui dont l'âme terrienne s'est entièrement affranchie des apparences et des illusions de l'orgueil, cette baudruche de "l'égo séparateur d'avec la Source" bien représentée par le "signe solaire", pour se tourner définitivement vers Dieu le Père, auteur de la plus belle Intégration finale possible, but même du Salut.
A tout Humain disciple du Christ, la conséquence directe, visible et concrète de sa conversion, est bien cette immense charité, véritable panacée universelle et remède salutaire à tous les maux de l'inflation galopante du référentiel Relation ...
Pour que les Hommes de science et les Hommes de Foi guérissent de leur astrophobie envers la résonnance du système solaire, il est de la plus haute importance d'étudier sérieusement le thème héliocentrique.

Le SORI TopoCentre EquatoCentre GeoCentre HelioCentre

Tableau Index Signaux