LE FREQUENTIEL DU CONTACT Hierarchisation Index HerOmbre
Fiches techniques disponibles par Email ou par la Poste, au format PDF, chez l'auteur.

Global n°1 n°2 n°3 n°4 n°5 n°6 Synthèse Conclusion

Le processus de Contact-Retrait a été défini par les Gestalt-Thérapeutes et introduit en astrologie conditionnelle par R. Colucci, qui l'a posé comme significatif de la Domification, après de très nombreuses observations en psychotérapie, renforcées par son expérience d'astrologue.
Il se caractérise par un phénomène de contact vivant entre un Sujet et un Objet (ou un autre Sujet) que l'on peut structurer en 4 Phases :

le Pré-Contact : avant le contact, préparation au contact.
La Mise en Contact : début du contact, orientation, localisation.
le Plein-Contact : pendant le contact, transformation dans la rencontre.
Le Post-Contact : après le contact, retrait, conclusion du contact.
Ces définitions ont été considérablement enrichies lors de leur contact avec l'astrologie conditionnelle.
Le Divin SoriAstres lui donne ses lettres de noblesse en développant son observation dans le réel et la pertinence des significations dans l'interprétation.
Nous pourrions même étendre le SORI dans l'espace à un immense contact partant du local pour aller au coeur du Soleil... En fait, le SORI est le Squelette (Structure des Plans), alors que le Contact en est le Mouvement (Energie dans le temps). Ce qui m'a fait dire à une époque : "Si l'Astrologie Conditionaliste est une Fusée ou une Bombe, le CONTACT en est le détonnateur !"

Chaque Référentiel a donc son ou ses Contact(s), dépendant du point de vue duquel on se place comme de la chose observée. En astronomie, les significations ne seront donc pas les mêmes qu'en psychologie, les conditions concrètes étant radicalement autres.
Néamoins nous avons conservé le principe fondateur de ce vivant processus (approche, éloignement), structuré en 4 phases évolutives (Voir "Le Contact Astrologique").

CONSEILS GENERAUX

Dessiner les symboles planétaires au centre de la bande avec leur petit cercle de rappel au degré correspondant sur le bord intérieur du cercle de chaque référentiel ou de chaque contact dans un référentiel. Noter les valeurs en degré si vous le désirez, au début c'est plus sûr.
Lorsque l'on attaque le fréquentiel, la plupart des calculs et dessins sont déjà faits : s'en souvenir pour les amas afin d'en prévoir le dessin.

0° Sud - 0° CAP - MC - Apogée - Aphélie T - Aphélie P
Frequentiel
0° Nord - 0° CAN - FC - Périgée - Périhélie T - Périhélie P

Contact du Référentiel Sujet

Cercle n°1 :

En local, le contact se lit en observant le déroulement des planètes dans la succession des secteurs azimutaux.
Partant du 1er (plein Est, 90°) jusqu'au 12ème, on note l'ordre planétaire azimutal :
La phase 1 (Pré-contact) est constituée des secteurs I, II, III.
La phase 2 (Mise en contact) par les secteurs IV, V, VI.
La phase 3 (Plein-contact) par les secteurs VII, VIII, IX.
La phase 4 (Post-contact) par ceux n° X, XI, XII.

Contact du Référentiel Objet

Cercle n°2 :

Il se décode dans les signes équatoriaux.
La phase 1 est faite des signes de Printemps (Bélier, Taureau, Gémeaux).
La phase 2 des signes d'été (Cancer, Lion, Vierge).
La phase 3 des signes d'automne (Balance, Scorpion, sagittaire).
La phase 4 des signes d'hiver (Capricorne, Verseau, Poissons).
Pour les dessins, faire de même qu'en Sujet, seulement dans le deuxième cercle du fréquentiel.

Contacts du référentiel Relation

Cercle n°3 : Contact Sujet en Relation.

Aligner la ligne d'horizon (AS-DS) en fonction de son écart angulaire avec la ligne méridienne (MC-FC) qui reste fixe. On remarque de suite l'azimut de l'AS...
Ex : avec 85° d'écart entre l'AS et le MC dessiner l'AS 5° avant les 90° de repère.
Dessiner la succession des planètes à partir de l'Ascendant (début de la 1) jusqu'à la maison 12.
Le Pré-contact commence à l'AS et se termine à la fin de la 3.
La Mise en contact est constituée des Maisons 4, 5, 6.
Le plein-contact des Maisons 7, 8, 9.
Le Post-contact des Maisons 10, 11, 12.
Cercle n°4 : contact Objet du Référentiel Relation.
Voir la fiche géogravitation, car il est plus sûr de les faire ensemble, on fait moins de grosses erreurs.
Le cas du Soleil et de la Lune se traite à part, comme indiqué dans la fiche, car on transforme des rayons vecteurs en degré de cercle par une méthode assez simple.
Il faut connaître les rayons vecteurs de la veille et du lendemain (Pensez à les noter pendant la prise de données sur un papier à part.) et suivre la petite formule indiquée : on multiplie par 180 la différence natale avec le Périgée ou l'Apogée et on divise par le coefficient y.
Pour les autres planètes, deux méthodes peuvent être utilisées :
1. Celles des rayons vecteurs, avec une formule plus compliquée que pour le Soleil et la Lune (il faut avoir une calculette qui donne "l'inverse tangente", en plus des racines carrées).

Formule

2. Une méthode "à vue" basée sur l'observation du thème héliocentrique.
Il faut alors imaginer un cercle dont le 0° est la conjonction à la Terre et reporter l'écart angulaire de chaque planète, en se rappelant que Vénus et Mercure sont plus rapides que la Terre : ce sont elles qui appliquent ou se séparent de la Terre, alors que pour les autres c'est la terre qui applique ou se sépare d'elles.
0° à la terre = Périgée, 180° = Apogée.
C'est plus facile que celle des rayons vecteurs, mais moins précis de 10°...

Les phases de contact se découpent comme suit :
De 90° au Périgée = pré-contact.
Du Périgée à 90° = Mise en contact.
De 90° à l'Apogée = Plein-contact.
De l'Apogée à 90° = le Post-contact.
Calculer les écarts en fonction du plus proche : soit le Périgée, soit l'Apogée (la moitié est 90°).

Contacts du Référentiel Intégration

Cercle n°5 : Contact Sujet de l'Intégration.

Dessiner la succession des planètes en observant le contact par rapport à l'axe absidial Terrestre.
Phase 1 = du 0° Bélier au Périhélie de la Terre.
Phase 2 = du périhélie terrestre au 0° Balance.
Phase 3 = du 0° Balance à l'Aphélie de terrestre.
Phase 4 = de l'Aphélie au 0°Bélier.
Cercle n°6 : Contact Objet de l'Intégration.
Avec la fiche "Héliogravitation", il y a un schéma des Péri-Aphélies pour leur hiérarchisation.
Il faut avoir leurs Longitudes ainsi que celles des noeuds planétaires (logiciels : Astro 222 et Redshift).
Reporter les planètes sur celui-ci avant de dessiner leurs contacts sur le fréquentiel.
Le contact de chaque planète est déterminé comme suit :
Phase 1 = de la longitude du Noeud (Nord ou Sud) à la longitude du Périhélie.
Phase 2 = du Périhélie au 2è Noeud (Nord ou Sud).
Phase 3 = du 2è Noeud à la longitude de l'Aphélie (180° du Péri).
Phase 4 = de l'Aphélie au 1er Noeud.
Les Péri-Aphélies et les Noeuds varient tout le temps tout au long des millénaires (leur importance ira en grandissant car ils conditionnent un grand nombres de phénomènes astronomiques dans le système solaire.), donc attention : les phases de contact ne sont pas égales !
Comme il est impossible de rendre cela sur le même schéma que tous les autres, sauf pour l'axe absidiale qui reste fixe sur le dessin (il sert de repère), noter soigneusement les Périhélies et les Noeuds dans les cases prévues à cet effet.

Synthèse des Contacts
Synthese des Contacts

Il manque le contact Relation du Référentiel Intégration : l'intersection du plan galactique et de l'écliptique...

Pour se servir de toutes ces informations, il est nécessaire de les regrouper dans le tableau prévu à cet effet.
Il suffit de noter la phase de contact de chaque planète dans chaque référentiel considéré (écrire en abrégé : Pré, Mise, Plein, Post).
Ensuite, il faut compter les polarités par Quartes et par Hémisphères.
Pour cela, n'en retenir qu'une seule lorsqu'elle se répète dans la même phase ou le même hémisphère, la noter par un chiffre plus gros et en indice, avec un chiffre plus petit, noter toutes les planètes et leurs répétitions.
Ex : Mise = 6 / 15 indique qu'il y a 6 planètes dans la Mise en Contact avec 15 symboles de dessinés.
CONCLUSION

Tout ce dur travail permet à la fin de définir les Phases de contact les plus fortes jusqu'aux plus faibles, celles qui sont vides de polarités (ça arrive), celles qui ne sont polarisées que par un ou deux niveaux RET etc.
Il très intéressant de coupler ces résultats avec ceux des Hiérarchies pour une compréhension globale, structurée et vivante de l'ensemble des 4 Réfrentiels d'observation d'un moment cosmique.
L'interprétation gagne en sûreté, en ampleur et en profondeur, souvent absentes de celles n'utilisant qu'UN seul référentiel, mais surtout elle élève jusqu'à la contemplation de la Gloire de Dieu, à l'OEuvre dans la nature et en nous.
Le Contact global d'un thème natal éclaire la manière naturelle dont nous contactons le surnaturel divin, la façon innée d'être avec Lui, surtout lorsque nous sommes sincères et authentiques, sans tricherie avec Dieu, avec les autres et avec soi.

HAUT Global n°1 n°2 n°3 n°4 n°5 n°6 Synthèse Conclusion

Hierarchisation Index HerOmbre