LE HEROS ET SON OMBRE Frequentiel Index Les Formes
Fiches techniques disponibles par Email ou par la Poste, au format PDF, chez l'auteur.

Héros Faiblesse Pénombre Ombre Remontée

Plan de l'HérOmbre
HerOmbre

Le Héros (+ +)
Essentiellement les 3 premières planètes de la hiérarchie finale.
Significations "positives", homogènes, fécondes.
Accentuer les valeurs "top niveau", le "must du Sujet", les meilleures réponses possibles, approchant la perfection et la plénitude, voire la Sainteté dans certains cas.
En premier, développer les harmoniques et leurs significations équilibrées, saines, tournées vers le Bien, vers Dieu.
Interpréter les dissonnances maîtrisées ou en grande partie surmontées.
Faire la synthèse optimisée de leurs formules zodiacales.
Souligner les référentiels où les 3 premières planètes sont dominantes ou fortes.
Commencer par l'Invariant dominant (c'est à dire le même aspect, aux premiers rangs hiérarchiques, dans les 4 référentiels), s'il n'y en a pas, voir les SuperIntégrateurs, puis les Intégrateurs etc.
éventuellement, si vous désirer rendre actuelle l'interprétation, parler des transits des planètes dominantes entre elles d'abord.

Sa Faiblesse (+ -)
Les 3 premières planètes de la hiérarchie finale.
Les points faibles objectifs, leur talon d'Achille. Significations plus "négatives", difficiles à gérer, excessives (en harmoniques ou en dissonnances).
Accentuer les valeurs de surmenage, d'abus, de superflu ou de fragilité.
Définir "le point d'orgue de l'Orgueil du Héros".
En premier, les dissonnances : incompatibilités des niveaux concernés, discontinuité, tensions, ruptures et alternances inconsidérées, coups d'éclat ou défaites sans leçons profitables.
Selon les aspects, parler de "l'abus d'harmoniques": pente de la facilité, laisser-aller, refuge et palliatifs aux débordements incontrôlés dûs aux dominantes et aux dissonnances non maîtrisées.
Définir les formules zodiacales et les phases de contact en "adapté pauvre" : platitude, banalité, inconsistance, subjectivisme des réponses face à l'exigence objective du réel, à la dynamique relationnelle et à la Vertu intégrative.
Repérer les pièges du bloquage monocentré : par excès, les isolani des dominantes peuvent en renforcer l'étanchéité, au détriment de l'axe intégral de l'être.
Suivant le cas, prévenir des transits renforçant la faiblesse du héros.

La Pénombre
Les planètes de moyenne intensité.
Planètes situées dans les rangs 4, 5 et 6, suivant les regoupements hiérarchiques et les écarts entre les planètes.
On consulte la pénombre pour définir en quelque sorte la "boite à outils" du héros et de l'Ombre.
On y puise qu'en cas de nécessité, lorsque le héros défaille et que l'Ombre se tait...
Elle s'interprète comme d'une roue de secours : ne s'use que si l'on s'en sert !
Parfois indispensables, surtout dans les épreuves, leur interprétation doit être nuancée par le circonstantiel, l'utilitaire et l'opportunisme.
La pénombre peut révéler un travers caché comme un atout dans sa manche, une seconde corde à son arc.
Chargée d'assurer en cas de besoin, et mis à part les cas d'exeption ou d'urgence, mieux ne vaut s'étendre outre mesure sur leur interprétation, sauf demande expresse bien sûr...
A signaler quand même à toutes fins utiles, surtout si vous remarquez que le consultant, à tort, n'y pense jamais !

L'Ombre (- -)
Le fond de l'Ombre : la 10 ème, "l'aveugle" et les 3 dernières planètes de la hiérarchie finale.
L'Ombre est la tombe du héros, son pôle d'humilité, de pauvreté, un lieu d'écueils et de remises en questions, de métamorphoses et de mutations.
Elle est le contre-pôle exact de l'orgueil du héros.
Par l'intégration de l'Ombre, nous expions nos fautes, nos péchés, nos erreurs.
L'affronter puis l'assumer est le meilleur moyen de sanctification, mais le plus difficile, le plus exigeant et le plus radical. Du courage et de grandes grâces sont nécessaires pour mener à bien cette oeuvre salutaire.
Dans la nuit de l'âme, le fond de l'Ombre, la planète "aveugle-aveuglante" est aussi le lieu d'une rencontre avec le Transcendant.
Au fond de nous-même, le Seigneur nous attends, avec patience et tendresse, dans l'espérance amoureuse de notre rédemption.
Dieu élève la nature jusqu'à Lui, alors que le démon la rabaisse jusqu'au néant.
Si nous choisissons de nous détourner de Dieu, alors l'aveugle est la proie du démon et devient l'enfer du Sujet.
Des vies entières se perdent à lutter contre son Ombre par refus de Dieu, du Christ et de l'Eglise, mais même alors un tout petit mouvement de Foi et d'Amour peuvent encore nous sauver.
La Miséricorde divine est sans limite et sans repentance.

Techniquement, Il faut interpréter les formules des planètes, des aspects, des signes et des référentiels en "inadapté pauvre" et noircir le tableau.
Mais la prudence s'impose et l'interprétation de l'Ombre doit toujours s'accompagner de l'espérance en Dieu, du désir de Dieu, de la demande de sa Grâce et de la louange pour toutes nos difficultés, même et surtout les plus grandes, car c'est par elles qu'on avance vers Lui. Ou plutôt, c'est aux milieu d'elles que, si l'on pense à Lui et qu'on L'aime toujours, sa Bonté et sa Libéralité nous octroient les trésors de sa Grâce, en cette vie ou dans l'autre, selon sa Volonté.
Dans l'Ombre la plus noire, s'abandonner à Lui et s'en remettre à sa Providence sont les plus sûrs moyens de recevoir sa Lumière.

La remontée de l'Ombre au Héros (- +)
Aspects harmoniques des faibles aux fortes, action visible et invisible du Christ.
Du point de vue purement technique, le COMAC définit cette remontée en parlant des aspects harmoniques entre les planètes fortes et les plus faibles.
Dans la pratique, rien n'est moins sûr... D'une part parce que d'autres facteurs extra-astrologiques interviennent puissamment et d'autre part, parce que la richesse du Divin SoriAstres permet l'observation d'autres facteurs astrologiques que simplement les aspects.
En effet, la remontée de l'Ombre au Héros est aussi suggérée par les référentiels (complémentarité Ombre-Héros), par les contacts ( équilibre des phases selon les référentiels), par les formules complémentaires des signes, par les appels (une Ombre fortement appelée et répondante s'apprivoise mieux...) et par la combinaison complexe de tous ces vecteurs naturels de la Grâce...

Cette phase du travail est sans doute la plus difficile : être inspiré de Dieu et aidé par le Christ sont essentiels pour favoriser la guérison et la sanctification du consultant.
La seule technique astrologique est impuissante à guérir vraiment.
Au mieux, elle peut mettre sur la bonne piste, mais la réponse salvatrice vient du coeur de chacun dans son rapport à Dieu.
L'oublier, c'est clore l'astrologie sur elle-même, avec comme conséquence d'enfermer les personnes dans leur conditionnement, vécu comme indépassable, fatal et mortifère.
Les effets de l'idolâtrie des forces naturelles sont plus que néfastes.
Nous touchons là une des principales limites de l'astrologie, de toutes les astrologies.
Et il est remarquable que cela soit dans son aspect thérapeutique et rédempteur : si les astrologues pouvaient sauver l'Homme, Dieu aurait-il envoyé son Fils Jésus-Christ ???

C'est donc au Christ qu'il faut s'en remettre pour notre salut, en astrologie comme en tout.
C'est le "spécialiste du Salut" comme enseignait la Vierge à Medjugorjé : la remontée de l'Ombre au héros ne peut qu'être transfiguration de celui-ci en bien plus haut que lui, c'est à dire en Dieu.
Notre propre héros n'est que poussière, même si c'est une poussière d'étoile...
Le seul Héros digne de ce nom est le Dieu trois fois Saint : le Père, le Fils et le Saint Esprit.

A Lui la Louange et la Gloire, pour l'éternité.

AMEN

Haut Plan Global Héros Faiblesse Pénombre Ombre Remontée

Frequentiel Index Les Formes