1 2 3 4 5 LES HIERARCHISATIONS Synthesis Index Frequentiel
Fiches techniques disponibles par Email ou par la Poste, au format PDF, chez l'auteur.

Principe - Avantages/Inconvénients Aspects - Angularités - Vitesses Proximité - Latitudes - Magnitudes - Appels

PRESENTATION

Elles ont pour but théorique de quantifier la puissance des planètes, c'est à dire de définir un ordre allant de la plus consciente à la plus inconsciente, de la plus forte à la plus faible, de la dominante à la dominée, propre au moment étudié.

Cette ordonnance des puissances planétaires permet de dire, observations à l'appui, qu'il y a des moments cosmiques où des niveaux planétaires RET sont en haute intensité, tandis que d'autres sont en baisse.
Pour le thème d'une personne, on parlera du Héros des hauts niveaux, de la pénombre des moyens et de l'Ombre pour les autres (Voir Construction de l'hérOmbre).
De quelles forces, de quelle puissance et de quelle énergie s'agit-il exactement ?
Personne ne le sait totalement, c'est encore le mystère de l'astrologie... Seul Dieu pourra nous le dévoiler, selon son Bon Plaisir !

De nombreux facteurs extra-horoscopiques entrent aussi en jeu pour cette questions (hérédité, apprentissage, adaptation, libre-arbitre) et la hiérarchie de naissance est loin d'être immuable toute l'existence : Dieu peut en un instant nous faire connaître les recoins les plus obscurs de notre Ombre, si telle est sa Volonté pour notre sanctification.
Néanmoins, sans sa Grâce, la découverte de son Ombre est bien souvent le chemin de croix de toute une vie et le lieu des plus grandes erreurs ou des mutations les plus cruciales.
De même, le renforcement permanent du Héros (niveaux les plus conscients, forts et dominants) est l'occasion d'une maîtrise supérieure certes, mais aussi de funestes habitudes et d'un orgueil sans borne que l'humilité chrétienne combat par l'Amour de Dieu et des frères, ainsi que par les mortifications, portant précisément sur les "qualités ou défauts" du Héros ou bien sur la difficile intégration de l'Ombre, sans toutefois les définir exactement comme tels.

Principe directeur :

Devant l'absence de méthode vraiment rationnelle et inspirée pour ses questions complexes, malgré d'excellentes tentatives au COMAC, il m'a fallu en inventer une valable pour tous les Réfrentiels.
Aussi ai-je retenu la plus simple de toutes : une hiérarchisation par paramètre, puis nous additionnons les rangs obtenus pour établir la hiérarchie de chaque Référentiel.
Il suffit d'additionner les 4 hiéarchies pour avoir la hiérarchie finale du moment cosmique analysé.
Le plus gros problème : le classement qualitatif des critères quantitatifs de hiérarchisation.
Principaux avantages :
On peut tester autant de paramètres astronomiques et astrologiques que l'on veut comme critères de hiérarchisation (essentiel pour le Divin SoriAstres), modifier leurs référentiels, les généraliser ou non, les affiner, les approfondir, les enlever, indépendament (ou non) les uns des autres. En respectant toutefois la logique astronomique, mais sans aucunement présumer des critères "purement" astrologiques : de nombreuses et surprenantes découvertes nous attendent...Il serait vraiment dommage de les rater à cause d'un "Label astrologique consensuel", limité par ses postulats symboliques (Dogmes absolus du milieu astro-magico-psy-traditionnel), subjectif (la plupart du temps...), monoréférentialiste à outrance (LA maladie de l'astrologie) et, pour couronner le tout, ouliant sans cesse Dieu, le Créateur !
Principaux Inconvénients
La Somme des Rangs égalise la qualité des critères retenus.
Tous se valent par cette opération, ce qui n'est peut-être le cas dans la réalité.
De plus, les cas d'égalité de rangs sont nombreux et posent le problème du départage hiérarchique, comme dans d'autres méthodes.
Le classement qualitatif des critères quantitatifs est l'enjeu de l'avenir des hiérarchisations, un gros travail collectif en perspective...
En attendant, les avantages l'emportent sur les inconvénients, aussi ai-je essayé de simplifier au maximum, bien que de nombreux problèmes subsistent.

Les paramètres hiérarchiques

Ils ont une logique, tenant à leur nature astronomique le plus souvent :

Critère d'Aspects :

La planète faisant ou recevant le plus d'aspects est considérée comme plus marquante.
Valable dans tous les référentiels.
Critère d'Angularité :
La planète la plus proche des axes constitutifs du plan de référence (seulement sa direction, non le corps planétaire), celle qu'on nomme "angulaire", est considéré comme plus puissante que les autres.
Cela rejoint certaines "théories des champs", mais manque de fondements rationnels solides, bien que l'observation, la statistique et l'interprétation confirment l'importance de l'angularité, malheureusement étudiée dans un seul Référentiel d'observation, le topogéoécliptique.
Critère de Vitesse :
La rapidité d'une configuration ou d'une position est retenue comme plus spécialement significative du caractère unique d'un instant cosmique. Elle acquiert de ce fait une importance accrue par rapport aux phénomènes plus lents, plus étalés dans le temps, donc plus généraux.
A manier avec précaution car l'instant est certes plus "vif et marquant", mais comme il dure peu, son influence peut être aussi moins profonde...
La vitesse est un bon critère de départage en cas d'égalité hiérarchique.
Les pas quotidiens des planètes, avec leurs échelles de maxima et minima, sont à étudier sérieusement en géocentrisme et en héliocentrisme.
Critère de Proximité :
Inconnu des astrologues non astronomes (la majorité !), il est pourtant essentiel.
Permettant la mesure des distances au centre de référence, il nous indique précisément l'apogée ou le périgée, l'aphélie ou le périhélie.
Grâce à lui, nous mesurons l'Influence Gravitationnelle relative des planètes, soit à la Terre (en géo), soit au Soleil (en hélio).
Ce reproche justifié des astronomes aux astrologues (absence des distances) tombe donc de lui-même.
L'utilisation des rayons vecteurs n'a pas fini de nous en apprendre sur l'astrologie !
Critère de Latitude :
Autre inconnu de l'astrologie, il ne cesse de m'interroger.
Marquant l'intersection des plans (celui de référence et celui de l'orbite planétaire), il est en rapport avec les noeuds. Pour l'instant je le teste et remarque les cas exceptionnels : très fortes latitudes Nord ou Sud, parallèles de latitudes (même degré) ou latitudes zéro (conjonction aux noeuds).
Il reste une échelle des latitudes à construire pour bien hiérarchiser.
Critère de Magnitude :
Absence d'échelles par manque de moyens financiers et de connaissances astronomiques, en cours...
Les Appels :
Ils définissent l'équilibre entre la structure du réel d'une part et la hiéarchie natale d'autre part.
L'aspiration à l'harmonie et le besoin de perfection sont inscrits dans le coeur de l'homme, car ils émanent de Dieu, son Créateur.
Il est logique de les observer aussi à l'oeuvre dans la nature qui témoigne, sans faiblesse, de sa plus grande Gloire.
Différents pour chaque référentiel, ils demandent une connaissance bien rôdée du RET.

Introduction Principe - Avantages/Inconvénients Aspects - Angularités - Vitesses

1 2 3 4 5 Synthesis Index Frequentiel